La NASA admet officiellement qu’elle est en train de travailler sur les LENR, les réactions nucléaires à faible énergie, mieux connues sous le nom de “fusion froide“, et qui pourraient être utilisées pour réaliser un dispositif semblable en tous points au réacteur E-cat d’Andrea Rossi.

Dans une vidéo publiée sur le site dédié aux recherches technologiques de la NASA, le chercheur Joseph Zawodny parle de ces réactions et les décrit comme étant une des solutions pour pouvoir enfin se passer, à l’avenir, des combustibles fossiles tels le pétrole, le gaz naturel et le charbon.

Zawodny, avec Michael Nelson et Dennis Bushnell, avait déjà parlé de fusion froide lors du workshop de la NASA sur les LENR qui eut lieu le 22 septembre dernier au Glenn Research Center de Cleveland, Ohio. A cette occasion-là il ne s’agissait que d’un congrès réservé aux scientifiques et spécialistes. Cette fois-ci il s’agit d’une vidéo publiée sur le web destinée à un vaste public, de façon donc plus générale.

En effet, les termes utilisés par Zawodny sont fort simples et à la portée de tous. La NASA, donc, veut faire savoir au monde entier qu’elle croit en les LENR et que ses recherches sont à un stade fort avancé.