Nous y sommes peut-être !!! un produit à fusion froide sera présenté aujourd’hui promettant de l’énergie à des prix dérisoires et ce, pour tout le monde !!! Non, nous ne sommes pas en train de parler de l’E-cat d’Andrea Rossi. Étonnant !
Nous sommes en train de parler de l’Hypérion de la Defkalion, la société grecque qui, après la rupture du contrat avec Rossi, a poursuivi son petit bonheur de chemin et parait-il serait donc arrivée à la même conclusion qu’Andrea Rossi, mais en le devançant sur la ligne droite !
Andrea Rossi a expliqué, à plusieurs reprises, qu’il n’a jamais révélé les détails de son réacteur aux Grecs. Le secret de son “catalyseur” mystérieux qui produirait de l’énergie grâce à la fusion entre l’hydrogène et le nickel serait, donc, demeurée exclusivement dans la tête de l’ingénieur italien. Ce que les techniciens de la Defkalion précisent est qu’ils auraient saisi le mécanisme “secret” uniquement en observant les processus grâce à un spectroscope. Cependant ils déclarent être en mesure de produire une réaction LENR en utilisant une voie alternative à celle de Rossi. En somme, l’Hypérion ne serait donc plus un clone de l’E-cat mais une réelle alternative commerciale et technologique.
Les partisans d’Andrea Rossi semblent être sceptiques quant aux déclarations de la Defkalion. Mais nous ne disposons d’aucune preuve quant au bon ou mauvais fonctionnement de l’Hypérion.

Tout comme pour l’E-cat, seul le temps nous dira si tout ceci est un “truc“, une arnaque ou si une réelle révolution énergétique est sur le point de se réaliser. La fusion froide est-elle donc vraiment sur le point d’entrer chez nous ? et si oui quelle porte ouvrira-t-elle ? une porte italienne ou grecque ?

Nous rappelons ici brièvement les déclarations d’Alexandros Xanthoulis à NyTeknik, du 5 août dernier, concernant le décryptage de la formule de Rossi:
“Laissez-moi dure que j’ai la formule de Rossi, mais je ne suis pas en train de le dire officiellement. Mes chercheurs ont trouvé la façon de la réaliser. Ils auront besoin de trois mois mais je ne jouerai pas seul au détriment de Rossi. Je ne suis pas un tricheur. Nous commencerons ensemble(…) Mais nous avons résolu scientifiquement son problème. Je sais ce que cache son réacteur. Je sais tout. C’était un spectroscope créé par l’Université de Sienne (…). Ils l’ont testé sans qu’il s’en rende compte”.

Source http://www.nyteknik.se/nyheter/energi_miljo/energi/article3353181.ece
“Let’s say I have the formula of Rossi, but I’m not saying it officially. My scientists found a way to make it. They need three months, but I’m not going to play game behind Rossi. I’m not a cheater. We started together and if he has to be paid, he will. But his problem is scientifically solved by us.… I know what he’s got in the reactor, I know everything. It was a spectroscopy made by the University of Siena. (…) They tried his reactor without him understanding what they did”…