Rappelons comme il est de droit que le site Villaggio Globale a l’exclusive médiatique concernant la Conférence de Rome du 14 décembre 2011 intitulée COHERENCE 2011 dédiée à la Fusion froide, que nous avions annoncée la veille de la manifestation sur ce même blog. Ce site reporte l’article de Vincenzi Valenzi intitulé Fusione fredda – Inizia la corsa all’«oro» (trad: Fusion froide – C’est le début de la course à l’or) (http://www.vglobale.it/index.php?option=com_content&view=article&id=13826%3Afusione-fredda-inizia-la-corsa-allloror&catid=5%3Aultime&Itemid=121&lang=it).

Voici quelques titres des actes que certains organisateurs de cette conférence ont rendus jusqu’à présent disponibles. Les titres originaux et leurs liens se trouvent sur le site 22 passi d’amore e dintorni (http://22passi.blogspot.com/2011/12/roma-14-dicembre-coherence-2011-ii.html?spref=fb qui a suivi de près cet événement

1. diapositives présentées par Ubaldo Mastromatteo (STMicroelectronics)

2. diapositives présentées par Paolo Pasquinelli (Université de Pise)

3. diapositives présentées par Francesco Celani (Infn Frascati)

4. diapositives présentées par Yogendra Srivastava (Université de Pérouse)

5. diapositives présentées par Sergio Bartalucci (Infn Frascati)

6. diapositives présentées par Luigi Campanella (Société Chimique Italienne)

7. Rapport de Vincenzo Valenti

8. Environnement et Dispositifs à Fusion Nucléaire Froide: composantes à double usage ? de Giuseppe Quartieri et Piero Quercia

9. Environnement et Dispositifs à Fusion Nucléaire Froide: composantes à double usage ? Réactions magnéto-nano-biophysiques LENR en biologie – S’agit-il de fusion nucléaire froide et transmutations biologiques? de Giuseppe Quartieri et Piero Quercia

10. Neutrons virtuels et miniatomes en réactions LENR (communication de Lino Daddi)

11. Production spontanée de Ca de la part de plantes d’avoine ayant vécu dans un milieu dépourvu de cet élément, Université de Milan – Pirelli Labs S.p.A. – IDROCONS, s.r.l (2007)

En nous basant sur les trois comptes-rendus, envoyés par Bruno A., Giancarlo et GPT, qui ont fait librement partie du public d’une part pour des raisons personnelles, de l’autre en tant que “reporters de 22 passi”, nous exposerons brièvement les grandes lignes de Coherence 2011.

Cohérence 2011 visait principalement la diffusion de la fusion froide comme source d’énergie alternative afin de sensibiliser davantage les participants quant aux avantages environnementaux et économiques qui pourraient découler de son utilisation.

Plus d’une centaine de personnes y ont pris part (des professeurs, des chercheurs, des étudiants de physique de La Sapienza-même de Rome, des internautes passionnés) afin de mieux comprendre le fonctionnement de la fusion froide car pratiquement aucune information ne circule à son sujet, tant au niveau politique que ministériel.

Selon le Prof. Gianni Degli Antoni: “Le monde pourra se développer grâce à l’Open Science (càd des recherches et des applications informelles développées par des chercheurs et des techniciens se coordonnant via Web) autour de la virtualité (capacité de concevoir des projets) et à la fusion froide avec l’E-Cat“.

La majeure partie des intervenants s’est montrée particulièrement convaincue de la réelle existence de la fusion froide/LENR. Le prof. Celani a tracé le parcours historique de la fusion froide en évoquant les résultats des chercheurs italiens et étrangers. Toutefois aucun des intervenants n’a su communiquer de façon péremptoire son élan et son enthousiasme quant aux progrès réellement effectués dans ce domaine. Aucun témoignage n’a soutenu que finalement les applications et les expérimentations répétées valident pleinement le bon fonctionnement de la fusion à faible énergie, cette toute nouvelle forme d’énergie (pour le moment thermique) propre, renouvelable et, qui plus est, à bas coût !!! Aucun des intervenants n’a souligné que l’Italie a le grand privilège de pouvoir obtenir des financements, largement inférieurs par rapport à ceux qui sont octroyés pour les réacteurs thermonucléaires ou de 4ème génération, afin d’exploiter les technologies LENR.

Pourquoi chuchoter encore ?? pourquoi ne pas hurler ses états de fait au monde entier ?? La réponse semble être toujours la même: le manque de certifications scientifiques.

Selon le prof. Celani la réaction entre Ni et H serait catalysée par des phonons qui représentent les points de choc des ondes électromagnétiques-thermiques produites par l’agitation thermique dans le réticule de nickel. La densité de puissance est très élevée et, dans certaines réactions, Celani a dépassé 1400 Watt par gramme de nickel à savoir plus que celle de l’uranium en fission avec le “cladding” de zirconium. Pourtant le prof. Celani ne parle toujours pas de “réalité technologique”, car il n’a pas dépassé 200% de rendement. Au fil des ans, il a beaucoup travaillé avec le scientifique japonais de renom Arata qui a obtenu des excédents de puissance allant jusqu’à 60 Watt, facilement mesurables. L’amélioration par rapport à Fleishman et Pons fut obtenue lorsqu’il abandonna l’électrode traditionnel pour la tôle, celle rugueuse, poreuse afin d’augmenter la surface de contact entre palladium et deutérium. De retour en Italie, Celani modifia ses expérimentations (avec Preparata) et il commença à utiliser des fils de nickel et de l’hydrogène à haute pression (en éliminant l’eau, l’oxygène et l’oxonium). Il se rendit compte que la puissance augmentait en utilisant du nickel poreux. Il retourna au Japon et Arata fit des expérimentations avec du nickel et découvrit qu’avec le nickel nanométrique en agrégats de moins de 20 angströms les réactions étaient bien meilleures. Que dire !! la réaction avait lieu à température ambiante. Celani parle donc de “réalité scientifique du processus“. Il estime que Rossi a obtenu un rendement d’environ 600%. Selon lui les Grecs de la Defkalion ont devancé Rossi du point de vue technologique. Il déplore (de façon ironique ?) le comportement de l’ingénieur réfractaire à toute demande de tests scientifiques qui ne lui vaudra pas le triomphe qu’il mérite. Celani a communiqué qu’il a entamé un nouveau test il y a deux semaines dont les résultats sont intéressants bien qu’étant encore à une phase embryonnaire. Il s’est dit pleinement disponible envers Rossi et Defkalion pour faire des essais indépendants et gratuits mais Rossi se refuse car la bravoure de Celani lui permettrait de découvrir son “secret”. En revanche Defkalion a laissé entendre qu’elle pourrait à l’avenir accepter sa proposition. Qu’en sera-t-il réellement ??

Quartieri quant à lui a déclaré avoir appris par Rossi en personne que 10 E-cat ont été vendus à l’armée américaine…